Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

4 dimanche près pâques ( le pauvre Lazare)

 

HOMÉLIE

Saint Jean, évêque de Sant-Denis

 

Tout d'abord, je voudrais vous parler d'un extrait de l'Épître de Saint Jacques : « Ne vous y trompez pas, tout don parfait et toute grâce excellente viennent d'en haut, du Père des Lumières qui est immuable et toujours le même » .

 

La source de toute lumière est une. Saint Jacques ne dit pas : « Père de la Lumière » , mais « des lumières ». Il ajoute aussitôt « immuable ».

 

Ces mots nous sont particulièrement propices. On entend souvent ce slogan métaphysique : « Ce qui est multiple apporte le changement ; ce qui est un est stable » . Et voilà l'Apôtre nous expliquant que Dieu est immuable parce qu'Il est Un et que les multitudes de lumières, d'anges, de révélations n'altèrent en rien sa stabilité et son unité. Les lumières de cette foule ne sont ni contradictoires ni opposées, mais différentes. Saint Jacques nous révèle le mystère de l'Église : l'unité dans la multiplicité, sans crainte de cette multiplicité.

 

Venons-en maintenant à l'Evangile. Dans sa richesse inépuisable, je choisirai cette seule phrase : « Le Consolateur viendra et convaincra le monde de péché, de justice et de jugement. De péché parce qu'ils ne croient pas en moi, de justice parce que je vais au Père et vous ne me verrez plus, de jugement parce que le prince de ce monde est jugé.

 

"Il convaincra le monde de péché" : L'essence du péché pour le Christ n'est ni la haine, ni la fornication, ni aucun péché. "Parce qu'ils ne croient pas en Moi" , dira-t-il en caractérisant le péché, parce qu'ils Me rejettent et en Me rejetant ils rejeter la volonté de mon Père, répétant ce qu'ont fait Adam et Ève lorsqu'ils ont entendu le tentateur.Bien sûr, nous sommes maintenant libérés du joug du diable, mais ceux qui croient au Christ peuvent néanmoins jouer le jeu de l'antéchrist.

 

Notre-Seigneur ajoute une leçon beaucoup plus étrange à l'oreille : « De justice, car je vais au Père, et vous ne me verrez plus . » Quel est le lien entre le départ du Christ, que les apôtres ne verront plus visiblement, et la justice ? Est-ce parce que son œuvre est achevée et qu'il est digne d'être glorifié et de s'asseoir à la droite du Père comme Fils de Dieu ? Oui si tu veux. Il est venu, Il a fait Son œuvre, Il reçoit Sa gloire. Mais est-il certain que ses apôtres qui l'ont suivi ne le voient plus ? Pourquoi précise-t-il, "Et que vous ne me verrez plus" . Quelle est cette justice qui punit les disciples de l'absence de la présence visible de leur Maître ? Ce dernier leur assura cependant qu'Il serait parmi eux et parmi nous, invisible jusqu'à la fin des temps. que comprendre ?

 

Ces mots doivent être lus comme suit :

 

De justice, parce que je vais vers mon Père pour vous envoyer le Saint-Esprit, afin que vous ne me voyiez plus visiblement parce que vous m'aurez visiblement en vous.

 

De justice, car de la religion externe vous passerez à la religion interne.

 

De justice, car si tu m'as touché, vu, entendu avec tes oreilles de chair, tu m'entendras et me toucheras désormais en toi, dans ton cœur purifié. Nous viendrons, le Père, l'Esprit et moi, et établirons notre demeure en vous.

 

De justice, car le premier péché étant accompli spirituellement, dans l'invisible, il est normal que Dieu descende parmi vous de manière invisible, dans l'esprit du monde et dans l'esprit de l'homme.

 

De justice, car lorsque le Saint-Esprit viendra, il ne vous transmettra plus l'enseignement de l'extérieur, il parlera en vous.

 

De justice, parce que le péché était l'extériorisation du monde, et que vous étiez soumis, après la chute, aux éléments cosmiques de la nature, à la force diabolique, aux puissances inférieures, victimes de votre corps, bien qu'étant aussi esprit. Il est certain, en vérité, que dans son salut l'extérieur est soumis à l'intérieur. Que leur regard d'hommes déifiés ne cherche plus le Christ visiblement présent, qu'il s'enfonce dans leur cœur et l'y cherche.

 

"Et de jugement, parce que le prince de ce monde est jugé." Le diable est jugé parce que l'homme qui lui était soumis, trompé par lui, est devenu libre de lui en Christ. Tel est le contenu éblouissant de ces phrases mystérieuses. L'œuvre de l'Esprit Saint sera donc l'intériorisation de l'homme, son entrée en lui-même pour y trouver Dieu. Le Saint-Esprit habite en vous, l'intégralité des temples extérieurs ne doit conduire qu'au temple intérieur, la manifestation de la grâce extérieure à la grâce intérieure.

 

En pénétrant à l'intérieur, vous vaincrez la vertu de Dieu et son Esprit divin, qui jaillit de vous, sanctifiera le monde. Amen!

 

4ème après Pâques . Mgr Jean, évêque de Saint-Denis.

Tag(s) : #Commentaire

Partager cet article

Repost0