Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche des Rameaux

 

 

Évangile selon saint Matthieu (21, 1-9)
 

En ce temps-là, aux approches de Jérusalem, comme ils arrivaient à Bethphagé, vers le mont des Oliviers, Jésus envoya deux disciples, en leur disant : « Allez au village qui est en face de vous. Vous trouverez aussitôt une ânesse à l’attache avec un ânon. Détachez-les et amenez-les-moi. Et, si l’on vous dit quelque chose, vous répondrez : ‘C’est le Seigneur qui en a besoin, et il vous les renverra sans tarder.’ » Il en fut ainsi, pour que s’accomplît ce qui avait été dit par le prophète : « Dites à la fille de Sion : ‘Voici que ton roi vient à toi, plein de douceur, monté sur une ânesse et sur le petit de celle qui porte le joug.’ » Les disciples s’en allèrent donc, firent ce que Jésus leur avait commandé, amenèrent l’ânesse et l’ânon, placèrent sur eux leurs manteaux, et y firent asseoir Jésus. Le peuple en foule étendit ses manteaux sur le chemin ; d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. Et les foules qui le précédaient comme celles qui le suivaient criaient : « Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! »

 

 

À Jérusalem la foule criait : « Hosanna dans les hauteurs. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le Roi d’Israël » (cf Mc 11,10). Il est bien de dire « celui qui vient », car il vient sans cesse, jamais il ne nous manque : « Le Seigneur est proche de tous ceux qui l’invoquent en vérité. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur » (Ps 144,18 ; 117,26). Le Roi doux et pacifique se tient à notre porte... Les soldats ici-bas, les anges dans les cieux, les mortels et les immortels...criaient : « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le Roi d’Israël ». Mais les pharisiens se tenaient à l’écart (Jn 12,19), et les prêtres en étaient outrés. Ces voix qui chantaient la louange de Dieu retentissaient sans arrêt : la création en était toute joyeuse...

C’est pourquoi, ce jour-là, quelques Grecs, poussés par cette acclamation magnifique à honorer Dieu avec ferveur, se sont approchés d’un apôtre nommé Philippe et lui ont dit : « Nous voulons voir Jésus ». Regarde : c’est toute la foule qui remplit la charge de héraut et incite ces Grecs à se convertir. Aussitôt, ceux-ci s’adressent aux disciples du Christ : « Nous voulons voir Jésus ». Ces païens imitent Zachée ; ils ne montent pas dans un sycomore [pour voir Jésus], mais ils se hâtent de s’élever dans la connaissance de Dieu (Lc 19,3). « Nous voulons voir Jésus » : non pas tant contempler son visage, mais porter sa croix. Car Jésus, qui voyait leur désir, a annoncé sans ambages à ceux qui se trouvaient là : « L’heure vient où le Fils de l’homme sera glorifié », appelant gloire la conversion des païens.

Et il donnait à la croix le nom de « gloire ». Car depuis ce jour jusqu’à maintenant, la croix est glorifiée ; c’est la croix, en effet, qui maintenant encore consacre les rois, pare les prêtres, garde les vierges, affermit les ascètes, resserre les liens des époux, fortifie les veuves. C’est la croix qui féconde l’Église, illumine les peuples, garde le désert, ouvre le paradis.

Proclus de Constantinople (Sermon pour le jour des Rameaux)

Vers l’Agneau de Dieu monte l’hosanna du peuple : tous ceux qui le pressent dans la foule le louent dans une seule et même confession de foi : « Hosanna au fils de David ! » (Mt 21,9) Dans cette louange résonne déjà le chœur des saints qui chante : « Le salut est donné par notre Dieu qui est assis sur le trône et par l’Agneau ! » (Ap 7,10) Il monte là où tous les jours il va donner son dernier enseignement (Lc 20,47). C’est là qu’il va consommer le sacrement de la Pâque juive, observée fidèlement jusque là. Lui-même il va donner la Pâque nouvelle aux siens quand, sorti au Mont des Oliviers, il va être mis à l’épreuve par ses ennemis et mis en croix le lendemain. Tel l’agneau pascal, le voilà aujourd’hui qui aborde le lieu de sa Passion et accomplit la prophétie d’Isaïe : « Comme une brebis, le voilà conduit à l’abattoir, comme un agneau qui se tait devant celui qui le tond » (53,7).

Cinq jours avant sa Passion, il veut arriver en sa ville ; il prouve par là qu’il est bien l’agneau immaculé qui vient enlever le péché du monde (Jn 1,29) ; il est bien l’agneau pascal qui, immolé, libère le nouvel Israël de son esclavage d’Égypte (Ex 12) ; c’est bien cinq jours avant sa Passion, que ses ennemis décident sa mort de façon irréductible. Aujourd’hui, il nous signifie par là qu’il va nous racheter tous par son sang (Ap 5,9) ; dès aujourd’hui, dans la joie jubilante d’un peuple qui l’entoure et qui l’acclame, il entre dans le Temple de Dieu (Mt 21,12). Le « médiateur entre Dieu et les hommes, l’homme Jésus Christ » (1Tm 2,5) va souffrir pour le salut du genre humain : c’est pour cela qu’il est descendu du ciel sur la terre, et aujourd’hui il veut approcher du lieu de sa Passion. Ainsi sera-t-il évident pour tous qu’il va supporter sa Passion de son plein gré, nullement par force.

S. Bède le Vénérable (Sermon n°23)

Pour l’Église universelle

Chantre. —Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat.Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande.

Chœur. —Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat.Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande.

Chantre. —Exáudi, Christe !Ô Christ, exauce-nous !

Chœur. —Exáudi, Christe !Ô Christ, exauce-nous !

Chantre. —Ecclésiæ sanctæ Dei, géntium magistræ, supra regnórum fines necténti ánimas, salus perpétua !À la sainte Église de Dieu, maîtresse des nations, rassemblant les âmes par-delà les frontières des royaumes, salut perpétuel !

Chœur. —Exáudi, Christe !Ô Christ, exauce-nous !

Chantre. —Pater de celis Deus,Dieu le Père qui es aux cieux,

Chœur. —Tu illam ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Fili redémptor mundi Deus,Dieu le Fils, rédempteur du monde,

Chœur. —Tu illam ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Spiritus Sancte Deus,Dieu le Saint-Esprit,

Chœur. —Tu illam ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Sancta María,Sainte Marie,

Chœur. —Tu illam ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Sancte Joseph,Saint Joseph,

Chœur. —Tu illam ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Sancte Michael,Saint Michel,

Chœur. —Tu illam ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Sancte Gabriel,Saint Gabriel,

Chœur. —Tu illam ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Sancte Raphael,Saint Raphaël,

Chœur. —Tu illam ádjuva !Viens à son aide !

 

Pour la France

Chantre. —Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat.Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande.

Chœur. —Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat.Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande.

Chantre. —Exáudi, Christe !Ô Christ, exauce-nous !

Chœur. —Exáudi, Christe !Ô Christ, exauce-nous !

Chantre. —Genti Fránciæ inclytæ et exercítui ejus, vita et victória !À l’illustre nation française et à son armée, vie et victoire !

Chœur. —Exáudi, Christe !Ô Christ, exauce-nous !

Chantre. —Sancta María,Sainte Marie,

Chœur. —Tu illos ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Sancte Michael,Saint Michel,

Chœur. —Tu illos ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Sancte Mártine,Saint Martin,

Chœur. —Tu illos ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Sancte Mauríci,Saint Maurice,

Chœur. —Tu illos ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Sancte Geórgi,Saint Georges,

Chœur. —Tu illos ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Sancte Carole Magne,Saint Charlemagne,

Chœur. —Tu illos ádjuva !Viens à son aide !

Chantre. —Sancta Johánna Arcénsis,Sainte Jeanne d’Arc,

Chœur. —Tu illos ádjuva !Viens à son aide !

Invocations au Christ-Roi

Chantre. —Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat.Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande.

Chœur. —Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat.Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande.

Chantre. —Lux, via et vita nostra,Notre lumière, notre voie et notre vie,

Chœur. —Christus vincit.Le Christ vainc.

Chantre. —Rex regum et Dominus dominorum et Deus deorum,Roi des rois, Seigneur des seigneurs et Dieu des dieux,

Chœur. —Christus regnat.Le Christ règne.

Chantre. —Rex noster,Notre roi,

Chœur. —Christus imperat.Le Christ commande.

Chantre. —Glória et jubilacio nostra,Notre gloire et notre joie,

Chœur. —Christus vincit.Le Christ vainc.

Chantre. —Misericórdia et auxilium nostrum,Notre miséricorde et notre secours,

Chœur. —Christus regnat.Le Christ règne.

Chantre. —Spes semper et fiducia nostra,Notre espérance pour toujours et notre foi,

Chœur. —Christus imperat.Le Christ commande.

Chantre. —Fortitúdo et justicia nostra,Notre force et notre justice,

Chœur. —Christus vincit.Le Christ vainc.

Chantre. —Prudencia et temperancia nostra,Notre prudence et notre tempérance,

Chœur. —Christus regnat.Le Christ règne.

Chantre. —Liberátio et redémptio nostra,Notre libération et notre rédemption,

Chœur. —Christus imperat.Le Christ commande.

Chantre. —Arma nostra invictissima,Notre arme très invincible,

Chœur. —Christus vincit.Le Christ vainc.

Chantre. —Murus noster inexpugnábilis,Notre muraille inexpugnable,

Chœur. —Christus regnat.Le Christ règne.

Chantre. —Victoria nostra invictissima,Notre victoire très invincible,

Chœur. —Christus imperat.Le Christ commande.

Chantre. —Defénsio et exaltátio nostra,Notre défense et notre exaltation,

Chœur. —Christus vincit.Le Christ vainc.

Chantre. —Ipse soli regnum, impérium, potéstas et glória per immortália sæcula sæculórum, amen !À lui seul le règne, l’empire, la puissance et la gloire pour l’immortalité des siècles des siècles, ainsi soit-il !

Chœur. —Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat.Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande.

Chantre. —Ipse soli sapienta, virtus, fortitúdo et victória per ómnia sæcula sæculórum, amen !À lui seul la sagesse, la vertu, la force et la victoire pour tous les siècles des siècles, ainsi soit-il !

Chœur. —Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat.Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande.

Chantre. —Ipse soli honor, laus, claritas, jubilátio et benedictio per infínita sæcula sæculórum, amen !À lui seul l’honneur, la louange, l’éclat, la joie et la bénédiction pour l’infinité des siècles des siècles, ainsi soit-il !

Chœur. —Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat.Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande.

Chantre. —Christe audi nos !Ô Christ, écoute-nous !

Chœur. —Christe audi nos !Ô Christ, écoute-nous !

Chantre. —Kyrie eleison !Seigneur, prends pitié !

Chœur. —Kyrie eleison !Seigneur, prends pitié !

Chantre. —Christe eleison !Ô Christ, prends pitié !

Chœur. —Christe eleison !Ô Christ, prends pitié !

Chantre. —Kyrie eleison !Seigneur, prends pitié !

Chœur. —Kyrie eleison !Seigneur, prends pitié !

Chantre. —Tempora bona hábeant
Que viennent des temps heureux

Chœur. —Redémpti sánguine Christi !Pour ceux qu’a rachetés le sang du Christ !

Chantre. —Feliciter !Bonheur à tous !

Chœur. —Feliciter !Bonheur à tous !

Chantre. —Pax Christi véniat !Que vienne la paix du Christ !

Chœur. —Regnum Christi véniat !Que vienne le règne du Christ !

Chantre. —Deo grátias !Rendons grâce à Dieu !

Chœur. —Amen !Ainsi soit-il !

Tag(s) : #Commentaire

Partager cet article

Repost 0