Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mirat le Musulman prit alors le nom de Lorda…

 

Charlemagne avait placé sa gloire et son salut sous la protection de Notre Dame. En 778, après sa fameuse campagne d’Espagne, il effectue le nettoyage des dernières poches sarrasines du sud de la France. Or un prince sarrasin nommé Mirat résiste à ses assauts. A toutes les sommations de se rendre, ce Musulman répond fièrement : « Je préférerais la mort à la honte d’une capitulation ».

Découragé, Charlemagne allait lever le siège quand son aumônier, l’évêque du Puy, obtient de monter à la citadelle en parlementaire. Arrivé près de Mirat, il lui dit : « Puisque vous ne voulez pas vous rendre à Charlemagne, le plus grand des princes, reconnaissez au moins pour suzeraine la plus noble Dame qui fut jamais, Sainte Marie du Puy, Mère de Dieu. Je suis son serviteur, soyez son chevalier ».

Sans hésiter, Mirat déclara qu’il était prêt à rendre les armes au serviteur de Notre Dame et à recevoir le baptême, à condition que son comté ne relève jamais, soit pour lui, soit pour ses descendants, que d’Elle seule. Charlemagne confirma l’accord.

Mirat reçut le baptême des mains de l’évêque du Puy et prit dès lors le nom de Lorda (la rose en arabe), qui s’est transformé en « Lourdes ».

Marquis de La Franquerie

Tiré de  La Vierge Marie dans l’histoire de France – 

Partager cet article

Repost 0