Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Octave de la nativité


 

Évangile selon saint Luc (2. 21)

 

En ce temps-là, quand vint le huitième jour, où l’on devait circoncire l’enfant, on lui donna le nom de Jésus, nom qu’avait indiqué l’ange avant sa conception.

 

L’enfant est donc circoncis. Quel est cet enfant, sinon celui dont il a été dit : « Un enfant nous est né, un fils nous a été donné » ? Il s’est fait sujet de la loi afin de gagner les sujets de la loi… « Pour le présenter au Seigneur ». Et que signifie être présenté au Seigneur à Jérusalem ? Je le dirais, si je ne l’avais déjà dit dans mes commentaires sur Isaïe ; être circoncis de tout vice, c’est être jugé digne du regard du Seigneur, car « sur les justes sont les yeux du Seigneur ».

Tu le vois, tout l’ensemble de la loi ancienne a été la figure de l’avenir ; la circoncision, en effet, signifie la purification de toute faute, mais l’homme, fragile dans son corps comme dans son âme, pris dans les liens inextricables des vices, est comme incliné au péché par la force de la convoitise, aussi, le huitième jour prescrit pour la circoncision préfigure-t-il que la purification de toute faute devait s’accomplir au temps de la résurrection. C’est le sens du précepte : « Tout mâle premier-né sera saint pour le Seigneur. » Ces paroles de la loi promettaient le fruit de la Vierge, saint, en vérité, puisqu’il était sans tache.

Au reste, c’est bien lui que la loi désigne, les expressions répétées par l’ange le manifestent : « C’est pourquoi l’être saint qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. » Seul, en effet, parmi tous les enfants de la femme, le Seigneur Jésus est parfaitement saint ; il a ignoré, il a éloigné par sa majesté céleste, toute atteinte de la corruption terrestre dans la nouveauté de son enfantement sans tache.

En effet, à nous en tenir à la lettre, comment appeler saint tout enfant mâle, quand il est notoire que beaucoup furent de grands scélérats ? Un saint, Achab ? Des saints, les faux prophètes sur qui la prière d’Elie appela un feu meurtrier pour venger l’injure faite au ciel ? Mais voici le saint, par qui va s’accomplir le mystère dont les saintes ordonnances de la loi traçaient la figure ; seul, il devait ouvrir le sanctuaire maternel, fécond et immaculé de l’Eglise sainte et vierge, pour engendrer les foules du peuple de Dieu.

S. Ambroise

 

Tag(s) : #Commentaire

Partager cet article

Repost 0