Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fête patronale de Saint-Martin

 

 

 

 

1ère lecture : du livre des Proverbes (31,10-13.19-20.30-31)
Evangile : selon saint Matthieu (25,14-30)

"La femme vaillante (ou la maîtresse-femme) qui donc peut la trouver ? Elle est infiniment plus précieuse que les perles - nous dit le livre des Proverbes - son mari peut avoir confiance en elle : au lieu de lui coûter, c'est elle qui le rendra riche !"

Voilà un compliment, mesdames, aux accents un peu "macho"... je vous le concède ! ... et je reconnais avec vous que la suite du portrait de la femme au foyer est gentiment désuet : une femme à la quenouille... c'est un peu démodé ! N'empêche, un compliment est toujours bon à prendre... surtout quand il vient de votre mari.

Ce dimanche aussi, dans l'Evangile, Jésus congratule tous les bons et fidèles serviteurs (dont j'espère que nous faisons partie), et qui n'ont pas trahi sa confiance en gardant ce bien pour eux-mêmes au lieu de le partager avec les autres.

Dieu nous fait confiance, une confiance immense en nous confiant ses biens à faire valoir et fructifier : la beauté de la création à sauvegarder et à rentabiliser, la justice entre les hommes et la défense des plus faibles, le pardon et la réconciliation, la fidélité dans les engagements... et tant d'autres valeurs encore....

A la lumière de la fête du saint patron de notre paroisse, Martin de Tours (un des grands évangélisateurs de l'histoire du christianisme) mais aussi interpelé - comme vous sans doute - par toutes les sonnettes d'alarme qui retentissent dans l'actualité de notre monde - elles concernent tout autant la politique, l'économie, la justice sociale, les relations humaines, la stabilité familiale que l'image de marque de l'Eglise et l'avenir du christianisme en Occident - je voudrais ce matin attirer votre attention sur un précieux talent qui nous a été confié à nous tous qui avons été baptisés en Christ, un trésor qui est particulièrement cher à mon cœur et à la mission qui m'a été confiée... et j'espère aussi à la vôtre : l'annonce et la transmission de l'Evangile comme une bonne nouvelle qui peut sans doute - plus que jamais - aider notre humanité à retrouver de vraies valeurs, du sens et un avenir.

Il y a urgence pour notre avenir de retrouver une vraie spiritualité - non pas des bigoteries ou des dérives sectaires ou superstitieuses - et de puiser dans l'Evangile la force et les énergies nécessaires pour rejeter l'esclavage du dieu-argent et bâtir un monde juste où chaque être humain aura la chance de pouvoir se découvrir aimé !

Mes amis, il est urgent pour notre survie de remettre de l'ordre dans nos valeurs, nos priorités et notre emploi du temps. La situation de notre monde et l'avenir de vos enfants réclament de notre part à tous un sérieux examen de conscience, le courage s'il le faut de ramer à contre courant et faire de nos communautés chrétiennes des lieux de solidarité, d'encouragement et d'approfondissement de la foi.

Il nous faut retourner à l'Evangile et au message du Christ. Prendre du temps pour le creuser et vouloir le transmettre à la jeune génération. Nos familles sont plus que jamais des lieux incontournables d'évangélisation.

La première lecture de la messe de la fête de Saint-Martin tirée du livre du prophète Michée se termine par ces mots percutants : "Hommes, le Seigneur te fait savoir ce qui est bien, ce qu'il réclame de toi : rien d'autre que de pratiquer la justice, aimer la miséricorde et marcher humblement avec ton Dieu."

La peur, c'est le contraire de la foi ! Osons faire fructifier le trésor de l'Evangile que Dieu a déposé entre nos mains ! A notre monde désenchanté, il est temps de rendre des raisons de vivre ! Dieu a besoin de femmes vaillantes et d'hommes vaillants, heureux comme Martin de Tours de rayonner pour notre temps le bonheur de l'Evangile !

Abbé Jean-Marie JADOT - Doyen de Saint-Martin

Tag(s) : #saints

Partager cet article

Repost 0