Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Neuvième dimanche après la Pentecôte

Evangile selon saint Luc (19, 41-47)

En ce temps-là, arrivé aux abords de Jérusalem, Jésus, voyant la ville, pleura sur elle : « Ah ! dit-il, si en ce jour tu avais compris, toi aussi, le message de paix ! Mais hélas ! il est demeuré caché à tes yeux. Oui, des jours vont fondre sur toi, où tes ennemis t’environneront de retranchements, t’investiront, te presseront de toutes parts. Ils t’écraseront sur le sol, toi et tes enfants qui seront dans tes murs, et ils ne laisseront pas de toi pierre sur pierre, parce que tu n’as pas su reconnaître le temps où tu fus visitée ! » Entré dans le Temple, il se mit à en chasser les vendeurs. « Il est écrit, leur dit-il : ‘Ma maison sera une maison de prière’, et vous en avez fait, vous, un repaire de brigands ! » Et il enseignait tous les jours dans le Temple.

Le Sauveur pleure sur notre Jérusalem, c’est-à-dire sur notre âme, de ce qu’en punition des péchés qu’elle a commis, ses ennemis (c’est-à-dire les esprits mauvais), l’environnent et l’entourent de tranchées pour en faire le siège, et ne pas laisser dans son enceinte pierre sur pierre. Tel est surtout le sort de celui qui, après une longue pratique de la continence, après plusieurs années de chasteté, succombe à la tentation, et séduit par les attraits des plaisirs de la chair, perd le sentiment de la pudeur. S’il devient impudique, les démons ne laisseront pas en lui pierre sur pierre, selon cet oracle d’Ézéchiel (18) : « Je ne me souviendrai plus de ses premières justices. »

Origène (hom. 36 sur S. Luc)

On prie dans le temple de Dieu quand on prie dans la paix de l’Église, dans l’unité du Corps du Christ, parce que le Corps du Christ est constitué de la multitude des croyants répartis sur toute la terre. Pour être exaucé c’est dans ce temple qu’il faut prier, « en esprit et en vérité » (Jn 4,23), et non dans le Temple matériel de Jérusalem. Celui-ci était « l’ombre de ce qui devait venir » (Col 2,17), c’est pourquoi il est tombé en ruines. Ce Temple qui est tombé ne saurait être la maison de prière dont il a été dit : « Ma maison sera appelée maison de prière pour toutes les nations » (Mc 11,17 ; Is 56,7)

Est-ce que vraiment ceux qui ont voulu en faire « une caverne de bandits » ont été la cause de sa chute ? De même, ceux qui mènent dans l’Église une vie de désordre, ceux qui cherchent à faire de la maison de Dieu une caverne de bandits, autant qu’il est en leur pouvoir, ceux-là non plus ne renversent pas ce temple. Un temps viendra où ils seront chassés dehors sous le fouet de leurs péchés. Cette assemblée de fidèles, temple de Dieu et Corps du Christ, n’a qu’une voix et chante comme un seul homme. Si nous le voulons, cette voix est la nôtre ; si nous le voulons, en l’entendant chanter, nous chantons aussi dans notre cœur.

S. Augustin (Sermon sur le psaume 130)

Tag(s) : #Commentaire

Partager cet article

Repost 0