Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 l’autorité de l’amour

L’enseignement des hommes arrogants a ceci de caractéristique, qu’ils ne savent pas présenter avec humilité, ce qu’ils enseignent, et qu’ils sont incapables de transmettre de façon véridique les vérités, qu’ils possèdent. Ils montrent par leurs paroles, lorsqu’ils enseignent, qu’ils se considèrent comme installés sur un sommet, qu’ils regardent leurs auditeurs comme situés très en dessous d’eux. S’ils daignent leur adresser la parole, ce n’est pas pour les aider, mais seulement pour les dominer.

C’est donc à juste titre que le Seigneur leur dit, par la bouche du prophète :Vous les gouverniez avec violence et dureté. En effet, ils gouvernent avec violence et dureté, ceux qui s’empressent non pas de redresser leurs inférieurs par de paisibles raisonnements, mais de les courber en les dominant avec âpreté.

Au contraire, le véritable enseignement fuit d’autant plus vivement ce vice de l’orgueil, même en pensée, qu’il attaque plus ardemment par les flèches de ses paroles celui qui est en personne le maître de l’orgueil. Il veille à ne pas mettre en valeur par ses manières hautaines celui qu’il combat avec de saintes paroles dans le coeur de ses auditeurs. Il s’efforce de recommander par ses paroles et de manifester par sa vie l’humilité qui est la maîtresse et la mère de toutes les vertus, afin de l’inculquer aux disciples de la vérité par la conduite plus encore que par la parole.

C’est pourquoi Paul a dit aux Thessaloniciens, comme s’il oubliait la grandeur de sa propre fonction d’Apôtre : Nous nous sommes faits tout petits au milieu de vous. L’Apôtre Pierre disait d’abord : Vous devez toujours être prêts à vous expliquer devant tous ceux qui vous demandent de rendre compte de l’espérance qui est en vous. Et il ajoutait, pour montrer la manière dont on doit enseigner, tout en faisant connaître la doctrine : Mais faites-le avec douceur et respect, en gardant une conscience droite.

Lorsque saint Paul dit à son disciple Timothée : Voilà ce que tu dois prescrire et enseigner avec autorité, il ne lui recommande pas une domination tyrannique, mais cette autorité qui vient de la façon de vivre. En effet, on enseigne avec autorité ce que l’on pratique avant de le professer. Car on manque de confiance pour enseigner, lorsque la mauvaise conscience fait obstacle à la parole. Aussi est-il écrit, au sujet du Seigneur : Il parlait comme un homme qui a autorité, et non pas comme les scribes et les pharisiens. Car il fut le seul, d’une façon unique et primordiale, à parler en vertu d’une parfaite autorité, parce qu’il n’a jamais commis aucun mal par faiblesse. La puissance de sa divinité lui permettait de nous servir ainsi par l’innocence de son humanité.

Grégoire le Grand

Sources : Morales sur Job 23, 23-24, trad. de la liturgie des Heures.

Tag(s) : #Commentaire

Partager cet article

Repost 0